AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mickey ∞ We are going to make a splash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarMESSAGES POSTÉS : 22
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 28


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-quatre ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 12:57


   
Mickey & Meilani
We are going to make a splash
Le RP a lieu dans les environs de mai 2014. Meilani, qui s'appelle encore Sasha à l'époque, vient d'arriver à Lakeview.
Trois heures du matin. Un bruit sourd se fait entendre, avec des bruits de bas à proximité de la petite maisonnette où je réside depuis maintenant quelques jours. En effet, après avoir obtenu l’emploi de femme à tout faire, si je pouvais le dire ainsi, dans cette grande famille que je ne connaissais pas, que je côtoyais que trop peu, j’habitais dans cet endroit qui était certainement mieux qu’un petit motel miteux que je n’aurais pas pu me payer pour très longtemps, de toute façon. Ce n’était pas le grand confort, mais j’avais un toit sur la tête, et j’espérais pouvoir m’y faire bientôt, puisque ces temps-ci, j’avais le sommeil plutôt léger. Je ne me faisais pas nécessairement à cette vie que je n’avais pas demandée, et pire que tout, j’avais toujours peur qu’il arrive quelque chose. C’est pour cette raison que non seulement, j’entendis aussitôt le bruit, mais que mon premier réflexe fut de me redresser dans mon lit, les yeux grand ouverts, espérant simplement que le bruit partirait. Toutefois, les pas continuèrent, et ne me voyant certainement pas rester plantée là, à ne rien faire, quitte à prendre un mauvais coup et avoir un cocard demain, je m’en moquais. Je me levai donc, passai un sweat shirt par-dessus mon t-shirt de pyjama, me laissant alors avec mon short. J’enfilai les premières chaussures que je trouvai dans le noir, et discrètement, je sortis de la maison, attrapant la première chose qui me tomba sous la main, à savoir le tuyau d’arrosage. Deux doigts tremblants pour l’allumer en cas de besoin, je cherchai la source du bruit, et soudainement, je distinguai une silhouette qui se déplaçait un peu étrangement dans le noir. Ne sachant même pas qu’il y avait quelqu’un d’autre dans la demeure, outre la dame et l’homme qui m’avaient embauchée, je m’approchai donc, et allumant le tuyau en le pointant en sa direction, je lâchai : « C’est une propriété privée, fichez le camp ! », ne regardant même pas où je visais avec l’eau, agissant surtout sous l’effet de la peur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 39
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 30


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt-six ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:04

Meilani & Mickey
"We are going to make a splash"

Après cette soirée mouvementée, je n’avais plus qu’une envie : rejoindre mon lit. Tout c’était bien passé et j’en avais bien profité avec mes amis, ne m’étant pas restreint sur la boisson, mais pas de filles à ramener dans mon lit cette fois. J’avais enchaîné les fêtes dernièrement, alors une bonne nuit de sommeil ne pouvait pas me faire de mal pour une fois. Je quittais la boîte, encore un peu joyeux, mais le plus gros de l’alcool que j’avais ingurgité était redescendu. Heureusement pour moi car si en plus de rentrer au petit matin, je revenais bourrer, cela n’allait pas le faire. Pas que ce ne me soit jamais arrivé -car j’étais devenu un maître dans cet art-, mais j’avais plutôt tendance à être maladroit alors je ne voulais pas risquer de faire une bêtise et de réveiller toute la maison. J’étais assez grand pour choisir ce que je faisais de mes nuits même si je vivais encore chez mes parents, mais ce n’était surement pas une bonne idée de les alerter et de risquer de me faire sermonner. C’est pour ça que j’avais pris l’habitude de passer par l’arrière de la maison pour rentrer plus discrètement. Ce soir-là n’y manqua pas et j’ouvris doucement le petit portail, priant pour qu’il se ne mette pas à grincer. Réussi, première étape passer. Restait encore à traverser le jardin et ouvrir la porte avec mon double de la clé. Doucement je me lançais donc dans l’aventure, marchant le plus doucement possible sur la pelouse. Je pensais être discret mais de toute évidence ce n’était peut-être pas le cas, car je me fis tout à coup arroser. Je poussais un petit cri en sentant l’eau froide sur moi et ne comprenait pas bien ce qu’il était en train de se passer. Je me tournais alors pour trouver une femme, qui n’était pas ma mère, tenant le tuyau d’arrosage dans ma direction et me prenant certainement pour un cambrioleur. Je ne la connaissais pas et me demandait bien ce qu’elle fichait alors qu’aux dernières nouvelles je vivais ici. Ça va j’ai eu ma dose ! Baissez ça ! Dis-je assez fort et sur un ton ferme pour qu’elle m’entende. J'étais complètement tremper et distinguait seulement la silhouette dans le noir alors j'ajoutais. Vous êtes qui ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 22
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 28


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-quatre ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:05


   
Mickey & Meilani
We are going to make a splash

Malgré le bruit que le tuyau d’arrosage pouvait provoquer, j’entendis malgré tout la personne – un homme, de toute évidence – me demander d’arrêter de l’arroser ainsi, à croire qu’il avait compris le message que je voulais envoyer, ou sa dose. Enfin, c’était ainsi que je voyais le terme « sa dose », et j’espérais sincèrement que ce serait suffisant pour faire en sorte qu’il fiche le camp et qu’il n’y ait pas d’autres embûches pouvant gâcher ma nuit, sachant pertinemment que malgré mes difficultés à avoir des heures réparatrices de sommeil, je me devais de dormir ne serait-ce qu’un peu histoire de pouvoir tenir le coup le lendemain matin vu toutes les tâches qui m’attendaient. Je savais parfaitement que je n’avais pas l’emploi le plus palpitant du monde, mais pour le moment, puisque c’était, en quelques sortes, une question de survie, il me fallait le garder, et si jamais il y avait de pépins par rapport à cette histoire, je me doutais bien que ma place serait fort probablement compromise. Quoiqu’il en soit, au bout du compte, j’arrêtai d’arroser l’inconnu, et j’attendis qu’il quitte la propriété, sauf qu’il ne le fit pas. Pendant un instant, je ne sus que faire; devais-je le sommer une nouvelle fois de partir, ou bien je devais ne rien faire, prétendre que je n’avais rien vu, quitte à mettre la maison en danger, d’une certaine façon ? Avant même que je puisse prendre une décision, l’étranger me parla une nouvelle fois, me demandant qui j’étais. L’espace d’un instant, je demeurai plutôt choquée, non pas parce qu’on me demandait qui j’étais, mais parce que malgré le noir, le fait que je ne pouvais pas distinguer le visage de mon potentiel interlocuteur, il me semblait que son ton de voix me disait quelque chose, que j’avais déjà entendu cette voix quelque part avant aujourd’hui. Toutefois, cela ne pouvait pas être celle de mes employeurs, l’ayant entendue plus d’une fois avant aujourd’hui. Hésitante, je ne sus pas répondre tout de suite. Il me fallut quelques secondes pour décider ce que je répondrais à cette question, qui pourrait être potentiellement très étrange si cet homme était bel et bien un cambrioleur. Toujours le boyau entre les mains, prête à réagir si jamais cela était nécessaire, je finis par dire : « Je travaille et j’habite ici. » Je me disais que cela justifiait mon droit d’être ici, mais en ne disant pas mon nom, je me gardais quand même une certaine sécurité. Puis, je finis par froncer les sourcils, et toujours surprise que l’homme ne soit pas encore parti, ou ne m’ait pas sauté dessus, un truc du genre, je dis : « Et vous, qui êtes-vous ? », espérant avoir emprunté un ton assez autoritaire pour faire savoir ma crédibilité, sans toutefois tomber dans la méchanceté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 39
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 30


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt-six ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:07

Meilani & Mickey
"We are going to make a splash"

Sur toutes mes fins de soirées et dieu sait qu’il y en avait eu, jamais je ne m’étais retrouver tremper de la tête au pied d’une telle manière et par un acte volontaire. Autant que je noir me le permettait, je jetais un coup d’œil sur mes habits pour voir à quel point ils étaient mouillés, mais la froideur et l’eau qui faisait coller le tissu à ma peau, me le faisait bien sentir. Heureusement, la jeune femme cessa de m’arroser après que je le lui ai demandé, surement plus méchamment qu’il n’aurait fallu. Mais il fallait reconnaître que ce n’était pas très agréable de se faire accueillir de cette manière chez soi. Je plissais ensuite les yeux pour tenter de reconnaître la femme qui se trouvait être l’auteur de toute cette histoire, mais malgré tout je ne vis strictement rien. Je n’avais donc pas d’autre choix que de lui demander son identité et elle me répondit alors travailler et vivre ici. Une expression surprise se forma sur mon visage, car je n’avais pas du tout entendu que mes parents avaient engagés quelqu’un de nouveau récemment. Ce qui expliquait donc mieux pourquoi elle m’avait pris pour un cambrioleur ou autre, puisqu’elle me retourna ma question, ce qui voulait dire qu’elle n’avait aucune idée de qui j’étais. J’eu un petit rire amusé en lui avouant. Jusqu’à preuve du contraire, c'est chez moi ici. Finalement, j’avais trouvé le moyen de tourner la situation à mon avantage et l’idée qu’une femme qui semblait jeune au son de sa voix, vivait dans ma maison ne pouvait que me réjouir. Je repris la parole, avec un ton plus chaleureux cette fois, voir charmeur pour m’adresser à elle car il fallait bien que j’en profite un peu. Désolé de vous avoir déranger. Je ne savais pas qu’il y avait quelqu’un.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 22
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 28


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-quatre ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:07


   
Mickey & Meilani
We are going to make a splash

Pendant un instant, alors que l’obscurité me jouait apparemment des mauvais tours, je considérai ce bas niveau de lumière bien utile, puisqu’il dissimula parfaitement l’air tétanisé qui apparut sur mon visage lorsque l’inconnu affirma habiter ici également. Compte tenu que j’avais saisi depuis les quelques jours que j’habitais ici que j’étais la seule employée à être hébergée directement sur les lieux, voire même la seule qui travaillait à temps plein comme je le faisais, j’en étais directement venue à la conclusion que mon interlocuteur était, en quelques sortes, un de mes employeurs. À cette pensée, j’avais automatiquement lâché le tuyau d’arrosage, le laissant mollement retomber par terre à mes pieds, si confuse que je n’arrivais pas à dire quoi que ce soit. À vrai dire, c’est comme si j’attendais la conséquence, en l’occurrence mon congédiement. Après tout, ce ne serait pas de trop; cette famille me paraissait si fortunée, il serait facile de me remplacer lorsqu’ils sauraient ce qui était arrivé. Je pouvais très bien passer le reste de la nuit à faire ma valise et trouver un autre endroit où me réfugier, bien que les options étaient bien maigres dans ma tête en ce moment, me laissant alors quelque peu désespérée tandis que j’attendais mon sort, la tête baissée.

Toutefois, je ne fus pas renvoyée. À ma grande surprise, le jeune homme jugea préférable de s’excuser du dérangement, ne sachant pas, apparemment, que quelqu’un résidait dans sa cour arrière. Je compris alors qu’il ne s’agissait pas de la dame qui m’avait embauchée ou de son mari, considérant que tous deux connaissaient mon identité. Avaient-ils un fils ? Un cousin éloigné qui espérait hériter à leur décès et qui restait chez eux dans l’espoir de pouvoir mettre de l’arsenic dans leur café un de ces jours ? Je n’en savais rien, et ce n’était pas à moi d’en juger, d’autant plus que je me considérais déjà heureuse de ne pas m’être faite mettre à la porte. En revanche, cela ne voulait pas dire que je n’allais pas tenter quelque chose pour rattraper le coup, d’où le fait que je dis, timidement : « C’est… C’est rien, c’est plutôt à moi de m’excuser en fait, monsieur… » Je marquai une pause, me raclant la gorge pour ne pas installer un silence qui aurait eu tôt fait d’être très gênant, puis j’ajoutai : « Je… Vous pouvez toujours entrer chez… Chez moi, je vais vous préparer un truc chaud et vous sortir une couverture… » Je savais bien que c’était pathétique, compte tenu que l’homme n’aurait qu’à rentrer chez lui et se changer comme il le voulait, mais si cela pouvait sauver mon emploi, alors je n’allais certainement pas reculer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 39
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 30


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt-six ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:08

Meilani & Mickey
"We are going to make a splash"

Lorsque j’affirmais être un habitant de la maison, le bruit de quelque chose qui frappe le sol, résonna dans le silence de la nuit. Ce qui ne pouvait être que le tuyau d’arrosage que la jeune femme venait surement de laisser tomber en apprenant que je faisais partie de ses employeurs, ce qu’elle semblait découvrir. Il fallait dire que je n’étais moi-même pas très au courant non plus. Je m’excusais donc de l’avoir déranger pendant son sommeil, sachant que ce n’était pas la chose la plus agréable de se faire réveiller de cette manière. Cependant elle refusa mes excuses, trouvant que la faute lui revenait davantage puisque c’était elle qui m’avait bombardé d’eau. Mais j’insistais avec un petit rire, à cause du monsieur qu’elle avait utilisé pour me désigner et qui était loin de m’aller. Non c’est rien, c’est moi qui me balade à trois heures du matin dehors après tout. Elle ne laissa ensuite pas le temps au silence de s’installer, qu’elle reprenait la parole pour me proposer d’aller chez elle afin de s’excuser du désagrément. Son ton mal assuré me fit sourire, mais je m’empressais de décliner, ne voulant pas encore l’embêter. Merci à vous, mais ce n’est pas nécessaire, j’habite ici après tout. Vous feriez mieux de retourner dormir, je vais me débrouiller. Je m’apprêtais donc à faire demi-tour, quand le fait qu’elle semblait jeune selon sa voix me retint. Peut-être qu’elle serait jolie et qu’on pourrait trouver un terrain d’entente pour se faire pardonner. Un sourire en coin se dessina alors sur mes lèvres, je n’avais certainement pas le droit de faire ça, mais je m’en foutais bien, ce serait une bonne raison pour énerver mes parents. Et sa voix m’intriguait, me poussant à avoir envie de découvrir son visage, ce qui me faisait finalement accepter. En fait… Pourquoi pas. Un chocolat et une fille qui vient juste de nous arroser en plein milieu de la nuit, que demander de plus ? Reprenais-je en faisant quelques pas vers elle, du moins, là où elle semblait être, avec un sourire charmeur sur les lèvres bien qu’elle ne pouvait pas encore le voir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 22
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 28


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-quatre ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:09


   
Mickey & Meilani
We are going to make a splash

Devant toute cette confusion, je me sentis quelque peu mal au moment où le jeune homme refusa ma proposition, puisque cela signifiait que je n’aurais rien fait pour me rattraper et que je ne saurais pas faire autrement une fois le lendemain, ou plutôt, la matinée venue. Pour tout dire, à cet instant précis, j’avais l’impression que même si mon interlocuteur semblait avoir accepté mes excuses, je n’aurais jamais le courage de retourner travailler le lendemain matin, ou du moins, de regarder mes employeurs en face. Heureusement, je ne les croisais pas souvent, mais si le jeune homme passait la journée au domicile familial, ou bien qu’il y prenait son petit-déjeuner quand je commencerais à travailler sur les lieux ? Je me paierais la honte de ma vie, c’était certain, et je n’avais pas le droit pourtant, puisque pas de travail signifiait pas de maison, pas de lieu sûr, et cette crainte qui me prenait au ventre chaque fois que je repensais à mon père décédé, à ma mère en cavale n’aura pas finie de m’envahir. Toutefois, je n’eus pas le courage d’insister, question de politesse. Quelques secondes de silence s’installèrent alors, et finalement, l’inconnu changea d’avis, et je m’en montrai particulièrement soulagée. Toutefois, je ne dis rien pour lui faire savoir, compte tenu que son propos fit en sorte que le rouge me monta bien rapidement aux joues. Heureusement, il ne put voir le petit sourire débile que j’avais au visage, et j’espérais sincèrement que mon ton de voix ne se faisait pas trop crétin tandis que j’affirmais : « D’accord, suivez-moi alors. C’est juste à quelques mètres. » avant de prendre lentement la direction de la petite demeure que j’appelais la mienne à présent. J’espérais simplement que mon ombre était assez visible dans le noir pour être suivie, ou du moins, pour le moment, puisque dans d’autres circonstances, cette idée pourrait paraître particulièrement effrayante. Quoiqu’il en soit, une fois que je fus arrivée dans la petite demeure, j’ouvris la lumière qui donnait directement sur la petite cuisine et le fauteuil qui servait de salon plus loin, puis je dis, après avoir mis de l’eau chaude à chauffer sur le poêle : « Je vais chercher la couverture, je reviens. », ne réalisant pas tout de suite que je n’avais pas encore vu le visage de l’inconnu que je venais pourtant de faire rentrer chez moi, inconsciemment, persuadée que compte tenu que c’était mon employeur, il s’agissait de quelqu’un de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 39
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 30


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt-six ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:12

Meilani & Mickey
"We are going to make a splash"

En premier lieu je refusais sa proposition, afin de ne pas gâcher davantage sa nuit, que j’avais déjà pas mal écourtée. Mais sa proposition étant alléchante et sa voix plutôt agréable, j’avais envie d’en savoir plus et de découvrir qui mes parents avaient bien pu engager, sans que je ne m’en aperçoive. Peut-être serait-elle sans intérêt, mais j’étais curieux de savoir et c’est pour cela que je me rétractais finalement pour accepter son invitation. Elle me proposa alors de la suivre, ce que je fis en suivant sa silhouette qui se dessinait dans le noir. J’aurais pu avoir du mal, mais connaissant cette maison comme ma poche, je ne rencontrais pas trop de difficultés. Je la laissais donc passer la première et elle alla allumer la lumière qui m’aveugla quelques instants, m’étant habitués au noir. Elle partit ensuite chercher la couverture, tandis que je refermais la porte de la petite maison. Je n’avais pas encore eu la chance de la voir et me contentait donc de regarder l’intérieur qu’elle avait aménagé, bien que cela ressemblait pas mal à mes souvenirs, sans rien de changé ni de trop personnel. Rapidement elle revint et je posais mon regard vers elle en entendant ses pas. Je la découvris alors, des cheveux blond tombant sur ses épaules, un air fatigué sur son visage et ses yeux… Soudain, je blêmis, réalisant qui se trouvait devant moi, ou du moins qui je croyais. Je regardais autour de moi, comme si tout cela était une farce et que ce n’était pas la réalité. Toute mon assurance venait de retomber et je me sentais vulnérable. Je reposais de nouveau mes yeux sur elle, encore un peu sous le choc avant de demander, hésitant. S… Sasha ? J'avais complètement oublié pourquoi nous étions venu ici, mon crâne bourdonnant de questions d'un tout autre genre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 22
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 28


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-quatre ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:17


   
Mickey & Meilani
We are going to make a splash

Ayant pris pour acquis que je serais capable de trouver une couverture décente pour mon « invité » dans ma chambre, je me rendis compte que j’étais encore plus démunie que je ne l’aurais imaginé. En effet, après quelques instants de recherche, la seule chose que je trouvai à lui proposer, c’était la couette de mon lit. Ne pouvant pas faire autrement, je la tirai du matelas, puis je l’enroulai entre mes mains histoire de ne pas trébucher dedans pendant le court trajet qui séparait ce qui me servait de chambre et là où l’inconnu se trouvait. Enfin, inconnu, je me rendis compte que c’était là un bien grand mot lorsque soudainement, celui-ci prononça mon nom. Comment pouvait-il le savoir ? Était-il au courant que j’étais présente, que je travaillais pour sa famille, et il ne me l’avait pas dit ? Déjà légèrement perturbée, je fronçai les sourcils, puis pour la première fois depuis le début de notre semblant de conversation, je relevai le regard en direction de mon interlocuteur, et je demeurai complètement bouche-bée. Mon cœur manqua un temps, et lâchant la couverture par terre, je dus m’agripper à la table histoire de contrôler mes jambes flageolantes. Dans un souffle, d’un ton particulièrement hésitant, je dis : « Mickey… », à savoir le prénom de celui qui se trouvait en face de moi. Je déglutis alors difficilement, ayant du mal à me remettre du choc qui venait de me frapper. Je secouai la tête furtivement, puis je fixai de nouveau Mickey avec une tête complètement folle, comme si je n’y croyais pas qu’il pouvait être ici, devant moi. Enfin, je n’y croyais pas, tout simplement; ce jeune homme que j’avais eu l’impression de connaître depuis toujours alors qu’il était en vacances, que j’avais aimé, que je n’avais pas su oublier, mais que je pensais ne jamais revoir dans ma vie était juste devant moi. J’aurais très bien pu être rassurée de voir finalement une présence familière, j’aurais pu lui sauter dans les bras afin de lui faire savoir comment j’étais ravie de le voir, lui dire comment il m’avait manqué, mais je n’y arrivais pas, pas dans les circonstances présences. Confuse, je ramassai la couverture, puis je lui donnai en disant : « Je… Je pensais que je ne te reverrais plus jamais… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 39
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 30


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt-six ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:19

Meilani & Mickey
"We are going to make a splash"

Bouche-bée, je n’arrivais pas à croire qui se trouvait devant moi, pire, que je n’avais pas su la reconnaître plus tôt. Je ne comprenais pas ce qu’elle faisait là, ou du moins combien y’avait-il de chance pour qu’elle tombe ici, pour le travail que mes parents proposaient. Voilà des années que je ne l’avais pas revue et je ne savais pas comment me comporter, je restais alors sans bouger, attendant de voir sa réaction. Je croisais son regard et je réussis à y lire tout autant de surprise, tellement qu’elle en fit tomber la couverture qu’elle portait. Cela me permit d’échapper à son regard qui me faisait perdre toute assurance. Elle prononça mon nom et ce fut la dernière preuve qu’elle était bien Sasha. Je n’étais plus très à l’aise et me sentait même mal à l’idée d’avoir pensée la mettre dans mon lit, alors que c’était bien la seule fille que je refusais de traiter de cette manière. Tandis qu’elle ramassa la couette, j’en profitais pour la regarder, voyant bien qu’elle n’avait pas changer, ce qui me fit sourire. J’essayais ensuite de reprendre un air neutre quand elle s’approcha de nouveau de moi afin de m’apporter la fameuse couette. Cette fois je ne fuyais pas son regard, plantant mes yeux dans les siens et détaillant plus précisément les traits de son visage, qui étaient les mêmes que dans mes souvenirs, malgré la fatigue quelques peu apparente. Le son de sa voix me ramena à la réalité et je pris ce qu’elle me tendait depuis quelques secondes déjà. Pardon, merci. Dis-je d’une voix timide que je ne me reconnaissais pas moi-même. J’étais un peu gêner de me trouver chez elle –bien que techniquement cela m’appartenait – et hésitais avant de mettre la couverture sur mes épaules, dans le but de me réchauffer, bien que c’était le cadet de mes soucis à cet instant. Je tentais un mince sourire et reprit la parole, en essayant de contrôler ma voix pour lui demander gentiment. Moi non plus, surtout ici. Qu’est ce qui t’amène ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 22
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 28


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-quatre ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:20


   
Mickey & Meilani
We are going to make a splash

Tandis qu’il prenait la couverture pour le jeter sur ses épaules, je souris timidement, balbutiant un maladroit « De… De rien. », me surprenant alors à regarder Mickey un peu plus attentivement, maintenant qu’une faible lumière me permettait de détailler ses traits et que le choc de le voir ici était légèrement passé. À mon plus grand désarroi, la première chose à laquelle je pensai, c’était qu’il était toujours resté aussi beau, que les mois ayant séparé notre dernière rencontre et ce jour présent n’avaient pas altéré ces traits que j’aimais tant, qui m’avaient séduite bien rapidement. Pourquoi j’étais quelque peu désemparée et confuse de penser un truc comme ça ? Tout simplement parce que, d’une certaine façon, je ne voulais pas penser à ce genre de chose. La situation ne s’y prêtait pas, et qui sait ? Peut-être il avait une petite amie, ou même une fiancée ? Peut-être que malgré sa surprise évidente de me voir ici, il était passé à autre chose, que notre histoire ne voulait plus dire grand-chose pour lui, que c’était qu’une amourette de vacances que j’avais pris plaisir à amplifier en me disant que j’avais réellement aimé Mickey. Je constatai ici et maintenant qu’une partie de moi l’aimait toujours, même si je ne pouvais pas me permettre de lui faire savoir, pas pour le moment, déjà que je n’étais même pas capable de démêler qui j’étais, ce que je ressentais après tout ce qui s’était passé, et je ne parlais pas seulement de cet incident à l’extérieur. La preuve de ma confusion était que lorsque Mickey me demanda ce que je faisais ici – question parfaitement légitime, parce qu’aux dernières nouvelles, je n’habitais pas ici, enfin, pas selon ce qu’il connaissait – je ne sus pas quoi lui répondre. Devais-je tout lui raconter, au risque d’avoir des soucis ? Ce n’était pas que je n’avais pas confiance en Mickey, mais j’avais pris pour acquis que je ne devais rien dire à personne, et de plus, si je commençais à parler de l’assassinat de mon paternel, de ma fuite, je me doutais bien que j’allais craquer, et je ne le voulais pas, pas maintenant. Je me râclai alors la gorge, et je dis : « Hum… C’est compliqué. » Compliqué dans mon cas était limite un euphémisme, mais ça, je le gardai pour moi. Je choisis plutôt d’ajouter : « Enfin… Maintenant je travaille pour tes parents, on dirait bien. Je n’avais pas fait le lien avant ce soir… » J’eus un sourire gêné qui ressemblait plus à une grimace, puis je le regardai, attendant de voir s’il allait réagir de quelconque façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 39
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 30


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt-six ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:28

Meilani & Mickey
"We are going to make a splash"

J’étais encore sous le choc de me retrouver face à Sasha, pas une seconde je n’avais pensé que cela pouvait être elle. Cela faisait des années que je ne lui avais pas parlé, ni vu et j’étais troublé de la voir si brusquement, après tout ce qui c’était passé depuis notre rencontre. Une part de moi était heureux de la voir là, mais j’avais aussi peur de perdre l’idéal que j’avais formé autour de nos souvenirs de vacances. C’était des moments agréables dont je voulais me rappeler dans les jours sombres et j’avais peur de les perdre lorsqu’elle découvrirait ce que je suis devenu, ou qu’elle ne soit plus la petite Sasha qui avait fait battre mon cœur pendant des mois. Surtout que de la savoir au service de mes parents ne me plaisait pas, elle méritait mieux que ça et je voulais savoir ce qui l’avait amené à devenir femme de ménage, dans une ville si éloignée de tout et surtout, de là où elle vivait. Toutefois, sa brève réponse ne me fit pas comprendre quoi que ce soit, à part qu’elle ne semblait pas vouloir s’étendre sur le sujet. Je ne savais pas si c’était à moi qu’elle ne voulait pas en parler ou si c’était bien aussi compliqué qu’elle le disait. Même si cette réponse m’avait vexé, je ne le montrais pas et hochais simplement la tête en répondant. Je vois.. Je baissais mon regard et me frottait énergiquement les épaules pour me réchauffer, bien que la couverture fasse déjà bien son effet. Je l’écoutais et relevait finalement mon regard vers elle. On dirait bien. Mais c’est plutôt commun Anderson, donc c’est pas étonnant et puis c’est vraiment un hasard qu’on soit ici en même temps, surtout qu’on c’était pas vu avant ce soir. Tu travailles chez nous depuis longtemps ? Ajoutais-je timidement. J’espérais qu’elle était là seulement depuis peu, ce qui expliquerait que l’on ne se soit pas encore croiser, car sinon j’avais peur d’être devenu comme mes parents, c’est-à-dire le genre à ne prêter attention qu’à ceux étant du même rang et mépriser ceux qui les entretenait. Et je ne voulais absolument pas ça, c’est pourquoi je me mordillais la lèvre en attendant sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 22
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 28


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-quatre ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:29


   
Mickey & Meilani
We are going to make a splash

Je savais parfaitement que j’aurais très bien pu expliquer le tout à Mickey, et que s’il était toujours le jeune homme que j’avais connu et aimé à une époque, il saurait me comprendre, me rassurer si jamais j’en venais à pleurer, à être désemparée de cette situation qui me dépassait encore et ce, même si j’avais réussi à trouver un endroit où me cacher, un endroit où je croyais être en sécurité, voire invisible vu le statut social que j’avais à présent. Peut-être qu’un jour, j’arriverais à tout lui expliquer, peut-être saurait-il la vérité, mais ça, c’est s’il veut bien l’entendre, cela allait de soi. Pour le moment, il n’insista pas, et je le remerciai silencieusement pour cela. À la place, il me dit qu’il ne m’en voulait pas, si je pouvais le dire ainsi, de ne pas avoir fait le rapprochement entre sa famille et lui-même, considérant que son nom de famille était plutôt commun. À ce moment, je n’osai pas vraiment lui dire qu’en vérité, je ne croyais pas le revoir un jour, d’où le fait que je n’avais jamais songé à faire le lien. Peut-être qu’au bout d’un moment, après un certain temps de fréquentation de la demeure, des propriétaires, je l’aurais fait, mais je venais d’arriver, j’en étais encore au stade de m’installer. Ce fut d’ailleurs ce que je dis à Mickey lorsqu’il me le demanda, répondant tout simplement : « Non. Ça ne fait que quelques jours, c’est ce qui doit expliquer pourquoi on n’a pas eu l’occasion de se croiser… » Par ce propos, je ne voulais pas insinuer quoi que ce soit de négatif, même si, visiblement, Mickey venait de rentrer de soirée ou quelque chose comme cela. Je voulais plutôt insinuer que peut-être il avait un travail, des occupations, voire peut-être une petite amie chez qui il passait du temps, et qui viendrait dans la maison, ce qui me mettrait profondément mal à l’aise maintenant que j’y pensais. C’est ce qui justifia pourquoi, pour combler le silence qui s’installa dans la discussion, je dis : « Et toi… que deviens-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 39
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 30


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt-six ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:31

Meilani & Mickey
"We are going to make a splash"

Revoir Sasha me faisait un choc et le fait qu’elle soit dans ma propre maison l’était encore plus. Si je n’avais jamais pensé la retrouver, je ne m’attendais surement pas à ce que mes parents l’ai engagé pour s’occuper de notre ménage, surtout qu’ils ne m’en avaient pas parlé. La communication n’était pas le fort dans notre famille, mais c’était le genre de chose à préciser, au cas où je veuille ramener quelqu’un à la maison et que je me trouve dans une position gênante au moment où la domestique fasse son apparition. Une telle chose n’était pas arrivée fort heureusement, même si le coup d’être arroser n’était pas mal non plus. Au moins, personne n’avait été blessé. J’étais curieux de savoir comment elle avait atterrit ici, mais pourtant, elle ne laissa aucun détails s’échapper, m’expliquant seulement que la situation était compliqué. Je n’avais pas cherché plus loin et avas simplement reprit en affirmant quel hasard c’était qu’on se soit retrouver ici, sans c’être croiser jusque-là. J’avais eu peur qu’elle soit là depuis longtemps et que je ne l’ai pas croisé, à cause de mes multiples sorties, mais je fus soulagé d’apprendre que cela ne faisait que quelques jours qu’elle avait élue domicile chez nous. Oui c’est surement ça. Confirmais-je à mon tour. Après un léger silence où j’avais baissé les yeux, elle me posa une question qui me mis légèrement mal à l’aise, soit de savoir ce que je faisais maintenant. A l’époque mes principales occupations étaient les filles et de vider le compte en banque de mes parents, ce qui pour mon âge, était encore normal. Sauf que depuis, rien n’avait vraiment changé et j’avais un peu honte de lui dire quel gamin j’étais resté depuis tout ce temps, à vivre encore aux crochets de mes parents. Bas je… Je fais des trucs par-ci par-là. Je profite de la vie. Dis-je assez maladroitement, c’était la vérité, seulement plus joliment dit, que de dire que j’étais un sale gosse de riche. Je ne tenais pas non plus à m’étendre là-dessus comme elle l’avait fait elle-même juste avant et essayait de changer de sujet. Les frissons qui me parcouraient les bras encore humide, me rappelèrent ce qu’elle m’avait promis et je lui fis un sourire malicieux, presque enfantin, pour le lui rappeler. Je crois que tu me dois un chocolat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 22
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 28


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-quatre ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Dim 14 Sep - 13:31


   
Mickey & Meilani
We are going to make a splash

Pendant un instant, j’eus cette impression étrange que Mickey hésitait devant ma question, question qui se voulait toute simple, pourtant. Cela fit place à de nombreuses interrogations et craintes dans ma tête, la plus grande était qu’il m’annonce qu’il avait une petite amie, ou pire encore, qu’il était fiancé ou marié. Enfin, il serait parfaitement en droit d’avoir refait sa vie, c’était évident, et je ne pouvais pas dire que j’avais le droit de lui en empêcher. Toutefois, je ne pouvais pas m’empêcher de ressentir une pointe de jalousie à cette idée, mais cette jalousie, il me fallait la garder pour moi, même si je mourrais d’envie de lui demander directement s’il avait quelqu’un, s’il avait pensé à moi depuis son départ comme moi j’avais pensé à lui pendant tout ce temps. Mon instinct m’aurait dit de le faire sans problème, sauf que mon cœur me disait de me retenir un peu, parce que sinon, je risquais d’engendrer une dispute potentiellement pour rien, et je ne le voulais pas. Finalement, Mickey finit par me répondre, tout banalement, qu’il ne faisait que profiter de la vie, demeurant vague sur plusieurs plans, tout, en fait. J’accusai réception de l’information d’un hochement de tête, sachant pertinemment qu’il était en train de me laisser sur ma faim. À ce moment, j’aurais pu lui poser une tonne d’autres questions, lui demander ce qu’il faisait de sa vie, s’il avait un métier, et surtout, quelqu’un. Cette question me hantait, et visiblement, je ne pouvais rien n’y faire. Toutefois, avant que je puisse dire quoi que ce soit, Mickey me devança en me rappelant que je lui avais parlé de lui offrir un chocolat chaud. Je me surpris alors à rougir un peu, et je dis : « Oui, c’est vrai… » Je fis alors un sourire un peu gêné, et je me retournai vers le poêle, réalisant qu’avec toute cette discussion, l’eau était déjà chaude. Je cherchai alors le mélange à chocolat que j’avais, et tout naturellement, je dis : « J’aimerais bien te proposer de la crème ou un truc du genre avec, mais je n’en ai pas, désolée… » Je poussai alors un petit soupir, trouvant cela difficile par moments de ne pas avoir tout ce que je voulais sous la main, comme auparavant, quand tout me semblait plus facile. Je pris alors une tasse, et je versai l’eau, puis le mélange, et une fois que je m’assurai que le tout fut homogène, j’apportai la tasse au jeune homme, et je dis : « Voilà. Je m’excuse, c’est pas un truc très élaboré… »

_________________

«On ne peut pas tout vivre, alors l’important est de vivre l’essentiel et chacun de nous a “son essentiel”.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 39
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 30


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt-six ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Mer 1 Oct - 23:18

Meilani & Mickey
"We are going to make a splash"

Alors que je n’avais pas tellement apprécié que la jeune femme reste aussi vague concernant son arrivée ici, je n’en menais pas large puisque je faisais de même. Par honte de lui avouer que je n’étais qu’un importun dépendant de ses parents et peut-être aussi est-ce une forme de vengeance, pour la garder également dans le flou de mon existence, comme elle l’avait fait la première. En tout cas, elle n’allait certainement pas apprécier ça, ce qui était compréhensible. Surtout que je n’avais jamais ressenti le besoin jusqu’à maintenant de lui cacher qui j’étais, comme quoi, même après toutes ses années, son regard sur moi avait encore de l’importance. Il ne fallait pas que je pense à ça et pour revenir sur l’incident qui venait de se produire, je lui fis remarquer qu’elle m’avait promis un chocolat chaud pour se faire pardonner. Le rouge lui monta aux joues et je la regardais en souriant, fasciner par son expression si adorable. Mais elle se détourna rapidement pour aller préparer la boisson et j’en fus presque déçu, bien que ce soit mieux ainsi, pour ne pas qu’elle puisse voir que je l’admirais autant. Elle s’excusa de n’avoir rien de spécial à m’offrir en plus du chocolat chaud et je m’approchais alors, me pelotonnant toujours dans la couette. T’inquiète pas, ça fait rien, tant que c’est chaud ! Et puis c’est déjà gentil de ta part. Je riais doucement pour la rassurer et la regardait finir de tout préparer, commençant à ressentir l’envie de boire ce breuvage, tandis que l’odeur m’emplissait peu à peu les narines. Elle revint finalement vers moi, l’air peu fière de ce qu’elle avait préparé et me tendit la tasse. Merci.. Lui répondis-je doucement en prenant le récipient, qui me brûlait les mains, mais j’avais bien besoin de ça après tous les évènements. Je profitais de la chaleur quelques instants, puis but une gorgé en ayant au préalable soufflé dessus. Ce n’était peut-être pas le meilleur chocolat du monde, mais c’était l’intention qui comptait et c’est pourquoi je lui souris, ravi, après avoir relevé le nez de ma tasse. C’est très bon tu vois ! Si j’avais besoin de plus, on aurait pu aller chez moi, mais vu l’heure… Je riais timidement. Si on dit que le café réveille, une douche froide marche encore mieux ! Ce n’était pas parce que moi je n’étais plus fatiguée à trois heures du matin, que je devais déranger toute la maisonnée, en plus de Sasha que j’embêtais déjà assez comme ça.

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 22
INSCRIT LE : 05/09/2014
AGE : 28


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-quatre ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash Lun 6 Oct - 13:28


   
Mickey & Meilani
We are going to make a splash

Même si je me doutais bien que ce n’était pas le genre de Mickey de rechigner à propos de la qualité du chocolat chaud que je m’apprêtais à lui offrir, il n’en demeura pas moins que je me montrai quelque peu soulagée qu’il me dise que cela n’avait pas d’importance, l’essentiel pour lui étant que je lui serve une boisson chaude, tout simplement. Même si je lui faisais dos, je ne pus m’empêcher d’esquisser un petit sourire de contentement, puisque c’était bien la première fois que je n’avais pas cette pression de devoir tout faire impeccablement depuis que j’étais arrivée ici. En effet, travailler pour les Anderson, dans leur maison de luxe et leurs manières un peu plus relevées que jamais pourtant je n’avais vues chez Mickey lors de ses vacances à Hawaii, m’apportait une certaine pression, mais en même temps, je n’avais pas vraiment le choix si je voulais garder un profil bas et être en sécurité pendant quelque temps. Dans cet ordre d’idées, la présence de Mickey, en quelques sortes, était source de réconfort, mais après, je savais bien que ce ne serait certainement pas pareil que ce que nous avions vécu lors de ses vacances, d’où le fait que je me sentais encore gênée, que jamais je ne pourrais me dire que je lui sauterais sans les bras pour l’embrasser pour l’instant. Tout ce que je pouvais faire, c’était prendre plaisir à entendre son rire, l’admirer en le regardant sourire tandis que je lui servais sa tasse de chocolat chaud, espérant, malgré tout, qu’il allait lui convenir, parce que loin de moi l’envie de voir son beau visage se déformer en une grimace parce que sa boisson était immonde. Heureusement, ce ne fut pas ça qui se produit : Il me dit plutôt que c’était plutôt bon, ce qui ne me fit non pas sourire, mais rougir un peu plus, contente d’avoir pu au moins lui avoir été utile ne serait-ce qu’un peu. Puis, il mentionna qu’au pire, s’il avait voulu autre chose, il aurait pu aller chez lui, mais après, je me doutais bien que ses parents seraient loin d’être heureux, considérant l’heure tardive, voire même matinale vu les circonstances. Après, je ne savais pas ce que ses parents pourraient faire par rapport à cela, et franchement, je n’osais pas vraiment l’imaginer, déjà que je marchais les fesses assez serrées comme ça depuis mon embauche, puisque je sentais que sous aucun prétexte je ne pouvais me laisser aller. Je me contentai alors de répondre, tout banalement : « Tant mieux s’il est bon malgré tout. C’est le moindre que je pouvais faire. » Je baissai la tête un petit instant, et soudainement, repensant à cette exigence des parents du jeune homme et tout ce qui venait avec, je demandai, avec un petit sourire, histoire qu’il ne le prenne pas mal : « Dis… Cette histoire avec le tuyau d’arrosage… Ça reste entre nous, n’est-ce pas ? » Limite, je me sentais honteuse de lui poser une question pareille, mais après, j’avais cette impression que j’avais besoin de cette certitude, ne serait-ce qu’un peu, histoire de ne plus me rendre nerveuse avec tout cela et simplement penser à cette histoire comme étant des retrouvailles on ne peut plus originales.

_________________

«On ne peut pas tout vivre, alors l’important est de vivre l’essentiel et chacun de nous a “son essentiel”.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


.

MessageSujet: Re: Mickey ∞ We are going to make a splash

Revenir en haut Aller en bas
 

Mickey ∞ We are going to make a splash

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIRT ROAD DIARY :: multimédia & co :: Flashbacks & flashforward-