AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 andrea ~ love don't die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarMESSAGES POSTÉS : 12
INSCRIT LE : 16/09/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: trente deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 19:47

Andrea Galeway
Je suis assez intelligent pour savoir ce que j’ignore.

   
Nom complet: Galeway, un nom américain mais en réalité, Andrea a des origines françaises qui lui vaut son accent à tomber par terre. De ce fait, il a vécu très longtemps en France et désormais il est à Bishopville depuis plus de dix ans, mais son nom américain ne fait pas tâche ici au moins. Andrea, un prénom original pour un homme étant donné qu'on le colle plutôt à une femme en général. Mais il en est fier, c'est sa mère qui l'a choisit puisqu'elle s'attendait à voir une fille à la naissance. Mais avouons que ça lui donne un genre ce prénom, on ne s'attend pas à voir une bête de muscles. - Âge réellement ? trente deux ans, mais il est resté bloqué à ses trente ans en fait. Il ne fait pas si vieux que ça, alors ça fonctionne très bien cette blague sur son âge. - Date et & lieu de naissance: douze décembre, à Aix en Provence, dans le sud de la France, non loin de Marseille. Une ville très riche, dont il est très fier.  Non pas qu'il ne se plaise pas à Lakeview, il apprécierait retourner dans sa ville natale qui doit bien avoir changé désormais. - Nationalité: américaine, même si vu les nombreuses années passées en France, il pourrait avoir gardé la nationalité de son pays natal. Mais non, pour faire partie de l'armée américaine, il faut avoir la nationalité du pays représenté. - Métier/Études en cours: ancien militaire, capitaine des tireurs d'élite dans l'US Army. Désormais, il complote un peu dans le genre agent secret moderne, mais il a été déclaré mort il y a cinq mois alors disons que le boulot, c'est secondaire.  - Statut civil: Marié à Salomé Brooks, certainement la seule femme qu'il aime et qu'il aimera toujours. Le problème étant qu'il est mort pour elle et la vérité risque de lui faire mal. - Statut financier: aisé, vu son métier.  - Groupe: Runaway Train - Chanson country préférée: bad things, jace everett.

   
Andrea est un homme intelligent, séducteur, brave, nerveux, colérique, souriant, déterminé, doux, délicat, aimant, attentionné, rancunier, insensible, susceptible, froid, compliqué, discret ღ il n'a pas eu une vraie éducation puisque ses parents se fichaient de lui, il était un peu l'enfant perdu ღ il possède une moto qu'il ne troquerait pour rien au monde tant il y est attaché ღ sa vie d'ancien militaire fait de lui un homme très méfiant envers les autres ღ il n'est pas du genre à se laisser emmerder et se bagarre très souvent s'il le faut. Il fait de la boxe, parfois des tournois même ღ il n'avait jamais vécu de véritable histoire d'amour mais il était très attaché à une femme ღ il n'a pas de véritable métier, ses missions se font par intermittence avec un homme qu'il ne connait même pas ღ il ne se prive pas de boire du whisky lorsqu'il est seul chez lui ou qu'il va dans un bar ღ il fume beaucoup, comme un pompier mais compense tout cela avec du sport ღ il a retrouvé la femme qu'il aime depuis des années et ils sont désormais mariés ღ récemment, il a été victime d'un crash d'avion alors qu'il revenait de sa lune de miel avec Salomé ღ cet accident a été orchestré par son ancien patron qui lui en veut depuis des années ღ il était donc mort aux yeux de tous alors qu'il a tout simplement été kidnappé ღ sa femme croit qu'il est mort dans l'accident mais son corps a simplement été remplacé ღ il est resté en otage pendant quatre mois jusqu'à être libéré par les forces de surveillance de l'armée ღ il est désormais complètement désemparé, traumatisé par ce qu'il vient de vivre et boit énormément d'alcool ღ il compte bien revenir à Lakeview pour retrouver Salomé, il ne sait pas ce qu'il se passe dans sa vie depuis qu'il y a eu une tempête.
Où étais-tu au moment de la tempête qui a frappé Lakeview ? Lorsque la tempête a frappé Lakeview, je me trouvais au Quartier Général de l'armée américaine pour régler quelques affaires, disons qu'il fallait que je réapparaisse dans ce monde avec tact et j'avais besoin de mes anciens collègues de l'armée. Donc je n'étais pas sur les lieux pour constater les dégâts.
   Comment as-tu vécu cette tempête ? J'étais un peu désemparé, j'ai voulu partir rapidement pour retrouver Salomé mais on ne m'a pas laissé faire. Alors je suis resté sur un canapé, devant la télé, ma bouteille de whisky dans la main pour suivre tout ce qu'il se passait à Lakeview. Après, je n'ai aucun souvenir de ce qu'il s'est passé, j'étais complètement bourré et je regrette ça...
   Qu'est-ce qui t'a poussé à venir/revenir à Lakeview après celle-ci ? Il fallait que je revienne pour trouver Salomé, pour savoir qu'elle allait bien mais ça a pris du temps, je n'avais pas l'autorisation de quitter le centre où je me trouvais. Alors j'ai broyé du noir pendant un moment jusqu'à ce qu'on me laisse réapparaitre pour que je puisse retrouver ma femme. Mais rien n'est plus comme avant désormais, j'ai changé, je ne suis plus le même homme.
   

   
Derrière l'écran
Pseudo/prénom: Distant Memories./ Pauline - Âge: vingt ans - Comment as-tu découvert le forum ? en me promenant dans les bois - Tes premières impressions sur le forum: parfait    - Ton niveau d'activité /7 5/7 - Ton petit mot de la fin fin  Arrow  - Avatar:

   
Code:
<pris>Alexander Skarsgard</pris> ∞ Andrea Galeway
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 12
INSCRIT LE : 16/09/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: trente deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 19:47

Ma petite histoire
Il n’y a pas de mort digne ! Notre corps nous lâche parfois quand on a 90 ans parfois avant même qu’on vienne au monde mais ça arrive fatalement. Il n’y a jamais de dignité là dedans. Peu importe qu’on puisse marcher, voir ou se torcher les fesses tout seul c’est toujours une horreur, toujours. On peut vivre dans la dignité mais pas mourir.

   
Adossé contre sa moto devant le lycée, Andrea attendait patiemment quelqu’un. Et ce quelqu’un ne se fit pas attendre très longtemps, la jeune femme en question sortit et le remarqua immédiatement. « Tu ne devrais pas être là Andrea, ma mère va arriver d’ici quelques minutes. » Il afficha un sourire taquin et attrapa le bras de la jeune fille. « On va faire un tour toi et moi. » Elle n’eut pas le temps de dire un mot qu’il avait déjà enfourché sa moto et l’invitait à le rejoindre. « Andrea, j’te jure que… » Elle était montée sur la moto et il avait démarré aussi sec qu’il pouvait, sans l’écouter. Elle fût d’abord surprise et son sourire sur ses lèvres témoigna la joie qu’elle ressentait à l’idée d’être contre lui, la tête posée sur son dos, les bras entourant sa taille. Salomé. C’était son prénom, et Andrea ne l’aurait oublié pour rien au monde. Elle était une gosse de riche alors que lui n’était qu’un vulgaire homme ayant pour but dans la vie de faire le tour du monde à moto. Pas de parents respectables, il avait toute la liberté dont il avait rêvé et désormais, sa vie se résumait à Salomé. Les parents de la jeune fille n’appréciait pas de voir Andrea tourner autour de leur fille, qui plus est, elle avait quatre ans de moins que lui alors imaginez leur réaction lorsqu’ils l’avaient vu pour la première fois à la sortie du lycée où étudiait Salomé. S’arrêtant soudainement au bord d’une falaise, Salomé fût surprise de se trouver ici, Andrea voulait lui montrer de quoi il était capable afin qu’elle cède enfin à ses avances. « Où est-ce qu’on est ? C’est magnifique Andrea… » Salomé prononçait son  prénom à chaque phrase qu’elle disait, peut être de peur d’oublier à quel point elle aimait ce prénom qui lui faisait l’effet inverse de ce qu’il était vraiment. Un méchant garçon. Andrea regardait à l’horizon, le soleil commençait à se coucher et tout était stupéfiant, il se surprenait lui-même d’avoir pris cette initiative de l’avoir amené ici. Le téléphone de Salomé vint gâcher l’instant présent, il sonnait et elle décrocha assez rapidement. « Oui, maman, j’arrive. » Il arqua un sourcil. « Non, je ne suis pas avec lui… » Chuchota-t-elle. Puis elle raccrocha rapidement, fuyant le regard du jeune homme. « Dis le si j’te dérange. » Dit-il avec un ton plein d’insolence. Puis il remonta sur sa moto de façon rapide. « Monte. J’te ramène. » Elle s’exécuta et il démarra rapidement, conduisant à une vitesse exorbitante. Plus la vitesse allait, plus elle se serrait contre lui, et il appréciait. Ils arrivèrent enfin devant chez Salomé, à une rue près bien évidemment. Elle regarda autour d’elle et Andrea la força à descendre rapidement. La mère de la jeune fille arriva et commença à vociférer contre Andrea. « Ne vous approchez plus de ma fille ! Vous rendez vous compte ? Elle n’a que seize ans, vous en avez vingt ! Vous ne croyez pas qu’il y a un problème ? » Salomé déposa sa main sur l’épaule de sa mère. « Maman… » Sa mère se tourna dans sa direction et continua sur sa lancée. « Je ne veux plus vous voir tourner autour de ma fille. Ai-je été claire ? » Andrea haussa les épaules. « Très claire madame. Mais je tiens tout de même à vous dire que vous avez tort de faire cela. Après tout, vous ne connaissez pas votre fille, c’est une femme, une femme exceptionnelle et vous ne me connaissez pas. Vous ne savez pas qui je suis. » Il attrapa le bras de Salomé et embrassa ses lèvres avec tendresse. « On se reverra, j’en suis certain ma douce. » Salomé en resta stupéfaite et sa mère lui donna une gifle monumentale. Elle enfourcha la moto et ordonna à Andrea de démarrer, ce qu’il fit sur le champ. Il s’arrêta au bout d’un moment, arrivant devant chez lui. « Pourquoi t’as fais ça ? » Demanda-t-il. « Parce que si c’est la dernière fois que je te vois, je veux que ça soit mémorable. » Il haussa les épaules et l’invita à entrer chez lui. Elle observa rapidement les lieux et s’installa sur le canapé qui lui faisait également office de lit. Elle tapota doucement sur celui-ci et Andrea vint s’assoir à côté d’elle. Elle l’observa un instant sans rien dire et passa délicatement sa main sur la joue de son interlocuteur en souriant. « J’aurais aimé vivre une vie pleine d’aventures avec toi Andrea. » Il afficha un sourire confus, il ne savait pas quoi dire, au fond elle l’intimidait tout de même. « Avant de te quitter, j’voudrais juste te demander un truc Andrea… » Il déposa sa main sur la cuisse de Salomé, de façon délicate. « Cesse de dire mon prénom à chacune de tes phrases Salomé… » Elle émit un petit rire. « Je l’aime bien ton prénom, c’est pour ça. » « Tu voulais me demander quelque chose… Je t’écoute ? » Elle approcha son visage du sien et lui déposa un baiser furtif sur les lèvres. « Fais-moi l’amour, une première fois, une dernière fois. » Andrea resta bouche bée, il ne s’attendait pas à ça et désormais elle s’installait sur lui, le couvrant de baisers qu’il attendait tant. Ce fût la première et dernière nuit qu’ils passèrent ensemble. Tout était fini avant d’avoir commencé.


Envoyé seul depuis quelques jours en Chine, Andrea appréhendait quelque peu ce qui allait se passer. Sa mission était pourtant simple, il devait récupérer un disque dur que son « patron » lui avait demandé, quelque chose d’important pour lui et il n’avait pas riposté, pensant à un truc très important pour son pays, les Etats-Unis. Il se baladait dans une grande bastide, un bâtiment visiblement ancien qui cachait l’objet qu’il était venu chercher. Il n’avait pas eu à chercher très longtemps, le disque dur en question contenait une puce permettant de le localiser et grâce à ses talents de hacker, Andrea l’avait trouvé rapidement. L’objet en main, il était prêt à sortir mais essayait de se faire le plus discret possible pour ne pas se faire repérer. Après tout, il y avait des gardes, ou du moins c’est ce qu’il croyait. En regardant de plus près les alentours, il découvrit que personne ne se trouvait sur les lieux, tout était désert. Sa réaction fût quelque peu surprenante lorsqu’il entendit un bruit de fond assez flippant. Il se précipita hors du bâtiment et à peine avait-il eu le temps de franchir la porte qu’il se retrouvait projeté en avant, sentant de terribles douleurs dans tous les membres de son corps. Une bombe venait d’exploser, et tout cela était prémédité. Il se réveilla quelques minutes plus tard, le disque dur toujours en main, luttant contre le mal qu’il ressentait dans son corps. Une bombe venait de lui exploser à la tronche alors il ne pouvait qu’avoir mal. Andrea se leva, tant bien que mal et il se redressa rapidement. Un hélicoptère l’attendait à l’endroit où il avait été déposé. Il entra dedans et soupira longuement, regardant le conducteur. « C’était prévu ? » Questionna-t-il. Il se retrouva avec une arme pointée sur sa tempe, il ne pouvait rien faire, il ne devait rien faire de stupide. « Maintenant tu fermes ta gueule et tu coopères. Le patron t’attend. » Le voyage fût long, Andrea avait l’impression que ça avait duré une éternité. Il se fit transporter de part en part et il arriva devant son patron, son colonel. « Capitaine Galeway. Mission réussie je dois dire. » Andrea leva les yeux au ciel. « Vous me devez une explication. » Son patron s’approcha de lui et lui donna un coup de poing dans le ventre. Andrea se sentait périr, il souffrait mais il ne pouvait pas riposter puisque deux hommes le tenaient fermement. « T’aurais du mourir… Mais j’vais être gentil, je te laisse un jour. Un seul, pas un de plus. J’te laisse la vie sauve et si jamais je te retrouve, je te tue Galeway. Compris ? » « Bien. » Répondit Andrea. Les deux hommes l’emmenèrent dehors et il était désormais libre de ses mouvements, libre de partir et de se cacher le plus loin possible.


« Monsieur Galeway, faut que vous alliez rencontrer cette femme, j’pense qu’elle est en danger, ou qu’elle est le danger. » « Bien. » Andrea sortit de son appartement luxueux et parcourut les rues de Lakeview . Il devait se rendre dans un restaurant où il trouverait certainement la jeune femme qu’il recherchait. Il arriva sur les lieux, son téléphone en main où il rechercha tout signe suspect et il trouva rapidement. Sauf que la jeune femme en question n’était pas seule, elle était accompagnée de quelqu’un d’autre, d’une autre femme. Il se risqua à y aller quand même et commanda un verre pour la principale intéressée qui n’hésita pas à le rejoindre au bar laissant son amie seule. « Que me vaut ce verre monsieur… ? » Il lui offrit un sourire digne de ce nom et répliqua immédiatement. « Andrea Galeway, appelez moi Andrea mademoiselle. » Elle fût presque désemparée à l’idée de croiser son regard, elle avait l’air de perdre pied. Mais elle essaya de rester de glace et s’installa à ses côtés. « Linda. Enchantée. » « De même. » La conversation dura pendant un moment, un moment semblant interminable pour Andrea qui trouvait cette Linda pour le moins… Intéressante. Elle avait un don pour raconter sa vie et il avait perdu le fil de la conversation depuis quelques minutes déjà. Elle s’éclipsa en fin de soirée et Andrea se sentit soulagé de savoir qu’elle n’était pas réellement en danger, ni le danger. Ouf. Il se retrouvait désormais seul au bar, ou du moins en compagnie de son whisky sans glace. Soudainement, quelqu’un se joignit à lui, il ne prit pas la peine de tourner les yeux vers cette personne, il en avait eu assez pour la soirée. « Andrea Galeway. » Son sang ne fit qu’un tour, cette voix… Il la connaissait mieux que quiconque. Il leva la tête et reconnu immédiatement la personne en face de lui. Que faisait-elle là ? « C’est étrange de te voir ici Andrea. Surtout que tu viens de me voler mon enquête. » Elle lui sourit et passa sa main dans ses longs cheveux qu’il aimait tant. « Tu es dans la police ? » Questionna-t-il. « Tu rigoles ? Je suis ma propre patronne Andrea. » Elle n’avait pas perdu ce tic de toujours prononcer son prénom à chaque phrase et cela le fit sourire. « On fait le même boulot je crois. » Dit-elle, le sourire jusqu’aux oreilles. « Salomé… » Il ne savait que dire face à elle, plus de dix ans qu’il ne l’avait pas vu alors le choc était présent. Pourtant elle n’avait pas tellement changé, elle paraissait toujours aussi fragile, mais elle était toujours aussi belle également. Elle n’avait pas perdu son charme, elle était si jolie. « On se reverra Andrea. » Elle se leva de sa chaise et partit comme une voleuse, il n’avait même pas eu le temps lui parler qu’elle n’était déjà plus là.


Retrouver Salomé a certainement été la meilleure chose qui lui soit arrivé. Par contre, la voir avec un autre homme était une toute autre chose, une chose complètement horrible à voir. Mais ça n'aura pas duré, la croiser dans la rue, en train de faire du sport tous les deux et ils se retrouvaient ensemble, dans le même lit, avec la même passion qu'il y a dix ans. Dix ans où il lui avait pris sa virginité, où il s'était promis à lui même de ne pas l'oublier même si elle partait loin. Une coïncidence certainement, ils se retrouvaient à Lakeview tous les deux, ensemble, comme si les années étaient passées rapidement. Élimination du fiancé de mademoiselle et ils étaient enfin réunis pour la vie. Réellement réunis car Andrea n'attendit pas très longtemps pour faire sa demande en mariage à Salomé. Il était sur d'une chose : il l'aimait, elle était la femme de sa vie et il n'en doutait pas, de toute façon, il avait toujours espéré finir dans ses bras. C'était elle, un point c'est tout, elle représentait tout à ses yeux et le mariage se passa très bien. Un petit comité, la famille proche, les amis les plus intimes et deux "oui" pour confirmer leur engagement pour la vie. Une belle fin en soit, ou presque.


La lune de miel fût parfaite, un voyage assez simple à leur image, des nuits de folies, des visites, certainement le voyage le plus parfait à envisager. Le retour fût moins bon avec un atterrissage qui ne fût pas glorieux, pas du tout même. Salomé inconsciente, Andrea désemparé, et sans savoir pourquoi ses yeux étaient bandés, sa respiration était de plus en plus difficile et il comprit alors qu'il se retrouvait avec un problème sur le dos. Un sédatif pour l'endormir, ses yeux qui se ferment tout seul, sans même qu'il n'ait envie de dormir et le voilà complètement endormi. Réveil brutal, une gifle sur son visage et le voilà parfaitement réveillé. "Vous ?" Il est là, face à lui, le sourire jusqu'aux oreilles, comme si c'était une fierté de le voir ici, attaché à cette chaise inconfortable. "Je t'avais prévenu Galeway." Andrea se débat, il s'agite sur sa chaise, les liens qui serrent ses poignets lui infligent une douleur atroce, il sent le sang coulé sur ses bras. "Vous n'avez pas le droit." Le coup de poing qu'il reçoit dans la joue lui remet les idées en place, il ne dit plus un mot. "En tout cas, ça fait plaisir de te retrouver Galeway, en plus t'es marié non ? D'ailleurs ta femme est vraiment super canon." Il serre les dents, parler de Salomé n'est pas la chose à faire. "Je vous interdis de parler d'elle." La colère monte en lui, il ne peut rien faire. "Bon bon... Je réfléchis à la façon dont je vais te tuer..." "Parce que vous n'avez pas eu le temps de le faire en deux ans ?" Dit-il, arrogant. "Ta gueule." Il frappe au même endroit, sur la même joue, il sent sa peau chauffé d'un seul coup. "Soit je te mets une balle, soit je te torture. Tu préfères quoi ?" Andrea lui crache dessus alors qu'il approchait son visage un peu trop près de lui. "Va te faire foutre." Il frappe encore et encore, le sang coule doucement le long de sa tempe.


Les choses ont changé, la torture a fait de lui un autre homme. Un homme complètement différent. Andrea n'a plus l'impression d'être lui même, il a cette impression d'avoir complètement perdu la raison. Assis sur le canapé qu'on a installé dans sa chambre, il scrute la télévision sans intérêt, à quoi bon rester ici alors que c'est le chaos à Lakeview ? Salomé n'est pas là, Salomé est peut être en danger et lui, il est ici, à surveiller la télévision pour voir si tout va bien, pour s'informer du nombre de morts dans la ville. Des morts, des blessés, il espère sincèrement qu'elle est en vie et en bonne santé. Il culpabilise, il a ce sentiment de l'avoir abandonné et il est incapable de la protéger parce qu'il est condamné à rester ici encore un moment. La bouteille de whisky qu'il trouve sous son oreiller est devenue sa seule alliée. Il boit, inlassablement il continue de boire jusqu'à finir étalé sur le canapé, complètement inconscient et terriblement seul. Est-il vraiment l'homme qu'il faut à Salomé ? Il n'est même pas capable de la protéger, il est simplement devenu un mauvais reflet de lui même, son comportement n'est plus irréprochable. Fini le rasage parfait, les costumes sur mesure, le sourire spécial Salomé, tout est fini, à présent le retour à la réalité va être difficile, tellement difficile qu'il ne sait même pas s'il va y parvenir.

_________________

    Quitte à te paraitre sur de moi Je vais t'emmener où personne ne va Tu es de long en large ce que je préfère Quand tout tout d'un coup va mal Une bombe lacrymale Mais comment s'y faire on se préfère Comme on se dit bye bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 346
INSCRIT LE : 24/08/2014
AGE : 32


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-huit ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 19:48



Rebienvenue !

_________________
Tu as toujours su trouver les mots qui me réconfortaient. Tu étais ma joie de vivre. Peux-tu savoir ce que j'éprouve sans toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 12
INSCRIT LE : 16/09/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: trente deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 19:50

Merci chère femme de mon cœur


_________________

    Quitte à te paraitre sur de moi Je vais t'emmener où personne ne va Tu es de long en large ce que je préfère Quand tout tout d'un coup va mal Une bombe lacrymale Mais comment s'y faire on se préfère Comme on se dit bye bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 357
INSCRIT LE : 25/08/2014


.
❖ THINGS WE LOST IN THE FIRE

∞ journal intime
ÂGE: vingt-cinq ans.
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 19:52

THE RETOUUUUUR
re-bienvenue toi I love you I love you

_________________


      ♤ I CAN'T RESIST IT NO MORE
      le doute est une maladie. il infecte l’esprit, créant une défiance des motifs, des gens et de ses propres perceptions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 12
INSCRIT LE : 16/09/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: trente deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 19:52

THE RETOUR oui Arrow

Merci à toi

_________________

    Quitte à te paraitre sur de moi Je vais t'emmener où personne ne va Tu es de long en large ce que je préfère Quand tout tout d'un coup va mal Une bombe lacrymale Mais comment s'y faire on se préfère Comme on se dit bye bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 346
INSCRIT LE : 24/08/2014
AGE : 32


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-huit ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 20:57

Ça y est, tu es des nôtres !
Ta fiche est officiellement approuvée
Le staff de Dirt Road Diary te souhaite officiellement la bienvenue. A présent, tu es validé(e) et tu fais partie des nôtres !
J'ai rien à redire, j'ai trop hâte de RP avec toi

Désormais tu peux te rendre la catégorie Gestion des personnages pour demander un logement, un rang, faire recenser ton métier ou même pour créer ta fiche de liens et de rp. De plus, tu peux si tu le désires, aller créer un ou plusieurs scénarios ici en veillant à bien regarder si l'avatar que tu choisis est libre. Si tu as la moindre question à propos du forum, n'hésites pas à mpotter un membre du staff, nous sommes à ta disposition

_________________
Tu as toujours su trouver les mots qui me réconfortaient. Tu étais ma joie de vivre. Peux-tu savoir ce que j'éprouve sans toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 12
INSCRIT LE : 16/09/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: trente deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 20:58

Merci mon amour de ma vie

_________________

    Quitte à te paraitre sur de moi Je vais t'emmener où personne ne va Tu es de long en large ce que je préfère Quand tout tout d'un coup va mal Une bombe lacrymale Mais comment s'y faire on se préfère Comme on se dit bye bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 97
INSCRIT LE : 04/09/2014


.
❥ IN RIDING A HORSE, WE BORROW FREEDOM.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-sept ans.
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 20:59

Re-bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 12
INSCRIT LE : 16/09/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: trente deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mar 16 Sep - 20:59

Merci petit chat

_________________

    Quitte à te paraitre sur de moi Je vais t'emmener où personne ne va Tu es de long en large ce que je préfère Quand tout tout d'un coup va mal Une bombe lacrymale Mais comment s'y faire on se préfère Comme on se dit bye bye
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 98
INSCRIT LE : 31/08/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: 31 ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die Mer 17 Sep - 8:32

Rebienvenue ma chérie ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


.

MessageSujet: Re: andrea ~ love don't die

Revenir en haut Aller en bas
 

andrea ~ love don't die

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIRT ROAD DIARY :: commencement :: Présentations :: validées-