AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 isis. bαby don't run, just kiss me slowly.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatarMESSAGES POSTÉS : 43
INSCRIT LE : 04/09/2014


.

MessageSujet: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Jeu 4 Sep - 20:54

isis montgomery
« tu cesseras d'être déçu quand tu auras cessé d'espérer » guillaume musso.

Nom complet: isis montgomery, ignorαnt αinsi la véritαble significαtion de son prénom, lα brune ne s'est jαmαis questionnée quαnt ά sα provenαnce. concernαnt le nom de fαmille, il αppαrtient ά son pαternel et αutres générαtions. jαmαis n'αvαit-elle songé ά ce qu'il en soit αutrement. - Âge: vingt-quαtre αns. - Date et & lieu de naissance:  née le dix juin, mille neuf cent quαtre vingt-dix, ά toronto (cαnαdα). - Nationalité: canαdienne, bien qu'αux origines diverses, notαmment isrαélienne et britαnnique. - Métier/Études en cours: αnciennement étudiαnte en histoire, reconvertie en  librαire ά mi-temps, sαns lα moindre αmbition, d'αutαnt plus. néαnmoins, ne souhαite pαs subsister dαvαntαge dαns le domαine. - Statut civil: célibαtαire, mαriée ά son iphone. frαnchement pαs sentimentαle. - Statut financier: clαsse moyenne, voire un crαn αu-dessus. bien qu'il n'en soit pαs de sa situαtion ά proprement dit, mαis celle de sα fαmille. tαnt son unique revenu de librαire lui serαit probαblement suffisαnt. - Groupe: runαwαy trαin. - Chanson country préférée: αucune, n'αffectione pαs pαrticulièrement lα country.

considérée comme psychologiquement instable depuis son enfance ∗ a été internée à l'âge de quatorze en centre psychiatrique pour dépression nerveuse, survenue notamment après la séparation de ses parents ∗ a brulé la voiture de son paternel suite à une querelle à la base, sans importance ∗ constamment envisagée comme désaxée et totalement déséquilibrée, et ce, depuis l'école primaire ∗ réfléchie, mais désespérément sans la moindre ambition ∗ inexpressive, isis, manifeste rarement, aussi bien dit, jamais, ses émotions ∗ plus elle aime, moins elle en donne ∗ les individus dont le tempérament s'enflamme vivement, l’horripilent au plus haut point. de ce fait, il ne lui en faudrait pas davantage pour littéralement s'en éloigner ∗ bien que ne s'emportant jamais véritablement dans l'instant même, les conséquences de ses réactions tardives peuvent s'avérer totalement démesurées ∗ appartient à cette catégorie extrême de personnes jaugeant au physique, et dont les aprioris restent généralement inchangés ∗ se parle souvent à elle-même, mais parvient toutefois, à se contredire ∗ outre son attitude indifférente, montgomery est depuis toujours, victime d'anxiété et propice aux crises de spasmophilie ∗ ne peut sortir de chez elle, sans la présence sécurisante de son téléphone portable ∗ la brune, c'est évidemment la bonne copine, néanmoins ça s'arrête là. les confidences, absolument pas pour elle. les difficultés des autres, ne sont pas les siennes et c'est très bien ainsi ∗ n'aime pas franchement les séries télévisées ni même le cinéma, pour lesquels elle éprouve un certain désintérêt. toutefois, elle ne voit aucun inconvénient à passer des heures entières, derrière l'écran, lorsqu'il s'agit de dessins animés ∗ consomme très souvent avec excès sa boisson favorite, vodka, grenadine-limonade ∗ ne boit plus le moindre soda depuis trois-quatre ans déjà. vous ne l'apercevrez pour ainsi dire, jamais une bouteille de coca à la main ∗ est la représentation idéale du je-m’en-foutisme dans toute sa splendeur ∗ isis, c'est le genre de gamine qu'il faut constamment protéger, tout simplement parce qu'elle est incapable de le faire elle-même ∗ considère qu'il n'est pas nécessaire d'aboyer pour se faire entendre ∗ parle couramment le français, qui n'est pas son véritable langage ∗ végétarienne depuis son enfance, il en est d'une fervente protectrice des animaux ∗ sujette à la perte fréquente de la mémoire ∗ d'un tempérament réservé, montgomery passe facilement pour une individue sauvage et incommode ∗ n'est absolument pas tactile ∗ claustrophobe à l'extrême ∗ isis, elle est sauvage et un peu bohème à la fois, continuellement dans son monde ∗ se refuse vivement à l'engagement. son indépendance lui étant plus essentielle encore que quiconque.
Où étais-tu au moment de la tempête qui a frappé Lakeview ? par chance, si nous pouvions nommer les choses ainsi, je dois admettre combien le soulagement ne fut que plus intense lorsque j'assimilais l'aubaine considérable que de ne pas avoir été sur les lieux, lors cette tourmente. Véritablement, je prolongeais mon séjour au canada de quelques semaines, bien loin de toute catastrophe. néanmoins, il ne m'était pas inconcevable les conséquences de ce bouleversement par l'intermédiaire des journaux télévisés, se plaisant à ressasser les mêmes divagations d'une chaine à l'autre. Certainement ne serait-ce qu'affabulation que de prétendre à l'inverse, mais je dois reconnaitre la totalité de mon appréhension, avant même mon débarquement dans la ville.  
Comment as-tu vécu cette tempête ? cela pourrait sincèrement sembler à de l’égoïsme éhonté au premier abord, néanmoins je dois reconnaitre combien le traumatisme ne fut en rien comparable à quiconque. Ne résidant pas lakeview lors des intempéries, je n'ai pas eu cette peine considérable que de tout avoir à reconstruire. je ne peux imaginer l'embarra et la complexité que de tout perdre par la force des choses. mon arrivée fut tardive et la situation tassée depuis, toutefois ma compassion s'est faite plus discrète encore. je ne pourrai prétendre à l'entière indifférence, mais les difficultés des autres ne sont pas les miennes et m’apitoyer sur le sort de parfaits inconnus n'est véritablement pas dans mes cordes.  
Qu'est-ce qui t'a poussé à venir/revenir à Lakeview après celle-ci ? mon désir de renouveau fut plus intense encore que n'importe quelle tragédie. bien évidemment, j'aurai pu me contenter de patienter un peu, le temps d'une accalmie, de la reconstruction partielle voire totale de lakeview, en vain. mon tempérament me permettant ainsi de m'acclimater à tout paysage, je ne pouvais davantage repousser l’échéance de ce départ tant attendu jusqu’alors. certes, je constatais progressivement le désarrois dans ce décors déplorable, bien qu'en réalité, ça n'est en rien contrarié mon installation les semaines suivantes.      

Derrière l'écran
Pseudo/prénom: treαsure, mαllαury. - Âge: vingt-et-un αns. - Comment as-tu découvert le forum ? bαzzαrt, lα bαse. - Tes premières impressions sur le forum: il α l'αir pαrfαit. un mαgnifique trαvαil. - Ton niveau d'activité /7: o6/7 jours. - Ton petit mot de la fin:    - Avatar:

   
Code:
<pris>Alicia Vikander.</pris> ∞ [size=11]Isis Montgomery[/size]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 43
INSCRIT LE : 04/09/2014


.

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Jeu 4 Sep - 20:55

Ma petite histoire
but are we all lost stars, trying to light up the dark ?

LITTLE GIRL - SCHOOL ↘ « Moi, je suis sûr que tu es complètement folle. » Et c'est ainsi, que je ne fus plus maître de mes agissements. J'eus foutrement supporté ces dénigrements tant de fois, que je ne pouvais contenir davantage cette colère toujours plus grandissante. mes mains si frêles habituellement, vinrent hâtivement s'emparer de leur interlocuteur que je secouais brutalement d'avant en arrière. Tant il tentait encore de se défaire de mon étreinte pour le moins, sauvage, que mes yeux s'emplirent de larmes à la lumière clairvoyante, précédés d'insultes d'un langage enfantin. « Je ne suis pas folle, tu entends ? Je ne suis pas folle. » Hurlais-je, sous les regards horrifiés de mes petits camarades de classes. « Espèce de folle. » Venait-il de renchérir, narquois, mais bel et bien embarrassé par cette contestation véritablement inattendue. Bien trop jeune, je ne pouvais daigner combien mes actes s'en suivraient de conséquences considérables, toutefois je n'avais fait que me préserver, car personne jusqu'à présent n'avait eu l'aplomb suffisant pour le faire à ma place.

isis montgomery. Ne pouvait-il s'interrompre, tout en ressassant mon nom dans sa totalité. Véritablement, je n'en menais pas large, toutefois j'eus bien des difficultés à dérober mon animosité non estompée. Le directeur de l'école primaire, ne manquait pas l'occasion inespérée de convoquer instantanément mes parents, qui quant à eux, n'eurent de cesse de rabâcher combien ils furent absolument navrés. Je ne l'étais pas, pas autant qu'eux aprioris. Je n'avais fait que me défendre. Je refusais d'admettre ouvertement que mon attitude effleurait éventuellement l'hystérie. J'étais pour ainsi dire à des années lumières d'une élève exécrable, toutefois, mon tempérament instable attisait fructueusement la curiosité de mes compagnons de classe pour lesquels je symbolisais dans leur conscience étroite, la démence et l'extravagance dans toute leur splendeur. En toute honnêteté, plus que tout au monde, je désirais omettre cette période atroce et psychologie étrange de l'enfant. Je n'étais assurément pas cette gamine méchante, celle pour laquelle nous avons des milliers des raisons de vouloir l'écorcher vive, malheureusement un comportement à peine plus éveillé, eut suscité l'avidité malsaine dont je fus fatalement victime. J'ai toutefois achevé ma scolarité comme je l'avais commencé, entièrement seule.

FAMILY AND FRIENDS ↘ Étrangement, j'ai toujours supposé ne pas être la représentation idéale de l'attachement dans toute sa splendeur, et pour cause, une réplique familiale, pour le moins désastreuse. j'aspire fermement à combien je suis plausiblement responsable de ce fossé pharamineux creusé au fil des années. Je vous l'accorde, je n'en suis pas très fière, je n'ai rien fait pour. Parait-il que ma naissance a été le commencement de cette chute interminable, comme quoi, rien n'arrive jamais par hasard. Née un beau jour de printemps à toronto, je devins hâtivement l'objet de toutes les convoitises. Filles unique, aucun d'eux n'eut envisagé qu'il en soit autrement. Hypothétiquement, si mon tempérament se devait celui d'une princesse orgueilleuse et exclusive, il n'en fut rien. Brusquement je me démarquais à l'exemple même, d'un véritable garçon manqué, et ma préférence pour mon paternel devint excessivement tape à l'œil. Avocat de profession, je regrettais amèrement que nous ne puissions pas partager autant que je l'avais souhaitais, au détriment d'une mère, plus névrosée que jamais. Tous deux ne furent pas encore mariés que leur couple ne se raccrochait guère qu'à plus d'un geste délicat en trois jours. Néanmoins, dans leur dernier retranchement ils daignèrent l'officialisation de leur relation, ou presque... Âgée seulement d'une dizaine d'années, je concevais rapidement les désastres d'une relation destructrice dès lors que l'obscurité maternelle se refusait l'engagement face à une assemblée totalement médusée. La voilà qui, confrontée à elle-même, rejetait tardivement l'entière responsabilité de son mariage. De ce fait, je n'omettrai certainement jamais cette mine décomposée que mon paternel s'était distinctement octroyé, intérieurement peu stupéfait qu'il en soit ainsi. Suite aux évènements, tout contact a été rompu et ma mère n'a représenté guère plus qu'un prénom. Certains prétendent à son départ imminent pour un autre continent, me concernant je faisais face, foutrement parce que je n'avais pas le choix. J'achevais seulement mes années difficiles de primaire, et mon attitude parfaitement détachée me permettait encore de garder la tête haute.

Probablement, et bien qu'il y ait de quoi en être décontenancé(e), je dois toutefois admettre combien le départ de cette névrosée un brin dépressive, fut une véritable libération. J'ai surpris mon paternel plus heureux encore en quelques mois, qu'il ne l'avait été durant d'interminables années. Son échec sentimental ne fut qu'un bref et mauvais souvenir et le voilà, qui s'égayait à nouveau en compagnie de sa nouvelle conquête. Je n'approuvais guère continuellement sa présence, néanmoins je n'eus jamais été capricieuse ni même acerbe et hostile de la connerie humaine. Je me devais bien la satisfaction à mon père, tout bonnement parce qu'il restait mon unique et réelle famille, consciente qu'à mon tour je me devrai de déserter le cocon, un jour...
De mon côté, j'entamais ainsi une vie sociale à l'opposé d'autrefois. Mes camarades de classes assimilaient nettement mon comportement atypique à la limite de la folie, qui quant à eux, devinrent de sincères ami(e)s. Mes fréquentations se firent à mon image, un soupçon décalé et sans la moindre chance de prise de tête. J'omettais progressivement les difficultés du quotidien aux travers de délires pas toujours nets, durant lesquels nous expérimentions nos limites, comme tous adolescents de notre âge -14,15 ans-. En apparence, je n'avais plus rien de ce garçon manqué, seul mon comportement instable et éveillé se fit plus traître encore que je ne l'avais espéré. Très franchement, j'estime avoir été le bout en train de la bande, tentant progressivement de communiquer cette folie pour palier partiellement les vides d'une famille parfaitement normale.

Et puis, voilà une première histoire "relation pseudo-amoureuse", qui fut en réalité plus synonyme de toute première désillusion. Plaquée pitoyablement sur le parvis d'un restaurant friqué lors d'une soirée pluvieuse, j'assimilais bien vite combien il restait préférable de ne pas m'enliser dans cette absurdité des sentiments, probablement consciente de n'être qu'une perdante. dix-sept ans seulement et, je me refusais avidement l'enchainement d'histoires à l'exemple même de mon entourage, ne songeant uniquement au couple trop souvent idéalisé, mais inexistant. Fondamentalement, je persistais dans l'idée qu'il en serait différemment avec les années, cependant je dois reconnaitre qu'il y eut une possibilité non envisagée, pour que les choses soient pires encore que l'image de tous ces petits crétins à l'attitude acerbe d'autrefois. Tant la romance de mon père et sa prétendante s'officialisait, que je me délectais de ce tout nouveau cocon familial en m'octroyant lentement ma propre autonomie. Je demeurais professionnellement en tant que serveuse à mi-temps, dans l'unique intention de démontrer à mon entourage, combien je restais pleinement enclin à la tâche, qu'importe le compte en banque de mon paternel. C'est ainsi, que je n'éprouvais guère de difficulté à concilier vie professionnelle et domaine scolaire. De ce fait, il faut bien reconnaitre combien la chance absolue n'est vraisemblablement pas une aubaine assignée au premier venu, et mon paternel eut au moins ce mérite de ne porter aucun jugement positif, comme négatif sur mes fréquentations. Friqués, classe moyenne, ou parents endettés, nous formions une joyeuse bande d'amis et nous n'avions guère besoin d'énormément pour nous distraire. En leur compagnie, qu'importe ma psychologie un semblant dérangée, j'étais parfaitement normale...

LAKEVIEW ↘ Toutefois, la situation s'est avérée plus inexplicable encore que je ne l'aurais imaginé. Toronto restait mon idéal certes, mais il fut nécessaire de reprendre mon quotidien en main, avant que les choses ne soient tardives. Âgée d'une vingtaine d'années carrément passées, je quittais soudainement mon pays natal pour l’Oregon. Je subsistais en tant que libraire à mi-temps, tant je considérais le revenu franchement suffisant pour une célibataire endurcie à mon image. Malheureusement, mon arrivée se fit dans une ambiance pesante au décors malheureux, suite à cette tragédie ayant frappé les habitants un délais plus tôt. J'aspire à combien cet endroit soit synonyme de renouveau. Là où livrée à moi-même je ne distinguerai plus ces propos acerbes d'autrefois. Où mon attitude inhabituelle ne sera pas uniquement une difficulté, tant bien même mon indifférence face à la catastrophe laisse actuellement à désirer.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 357
INSCRIT LE : 25/08/2014


.
❖ THINGS WE LOST IN THE FIRE

∞ journal intime
ÂGE: vingt-cinq ans.
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Jeu 4 Sep - 20:58

bienvenue sur drd I love you
je te réserve alicia pour sept jours , si tu as la moindre question, n'hésites pas

_________________


      ♤ I CAN'T RESIST IT NO MORE
      le doute est une maladie. il infecte l’esprit, créant une défiance des motifs, des gens et de ses propres perceptions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 381
INSCRIT LE : 25/08/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Jeu 4 Sep - 21:01

bienvenue sur le forum ma jolie

bonne chance pour ta fiche et si tu as la moindre question, n'hésites pas I love you

_________________

    ✳ I'm Picky and all the girls I drive them crazy. Vous m’avez reproché de penser que j’avais toujours raison. Et je me suis rendu compte que vous aviez raison. Enfin je pense. Mais va savoir si j’ai raison ! House M.D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 43
INSCRIT LE : 04/09/2014


.

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Jeu 4 Sep - 21:08

merci beaucoup à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 136
INSCRIT LE : 24/08/2014


.
CALL IT MAGIC WHEN I'M NEXT TO YOU.

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Jeu 4 Sep - 21:24

bienvenue I love you
et bonne chance pour ta fiche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 346
INSCRIT LE : 24/08/2014
AGE : 32


.

∞ journal intime
ÂGE: Vingt-huit ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Jeu 4 Sep - 21:37

Bienvenue !

_________________
Tu as toujours su trouver les mots qui me réconfortaient. Tu étais ma joie de vivre. Peux-tu savoir ce que j'éprouve sans toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 43
INSCRIT LE : 04/09/2014


.

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Jeu 4 Sep - 22:54

merci encore. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 226
INSCRIT LE : 25/08/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt-cinq ans
RP : open, envoie un mp !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Ven 5 Sep - 7:22


Bienvenue parmi nous, en espérant que tu te plaira sur DRD
Alors si en plus tu cites Musso, on va bien s'entendre ^^
Si tu as des questions, surtout n'hésite pas

_________________

i'm only human
I can fake a smile. I can force a laugh. If that's what you need. I can do it. I'll get through it. But I'm only human. And I bleed when I fall down. I'm only human. And I crash and I break down. You build me up and then I fall apart. @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 43
INSCRIT LE : 04/09/2014


.

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Ven 5 Sep - 14:18

benson.
merci beaucoup à toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatarMESSAGES POSTÉS : 381
INSCRIT LE : 25/08/2014


.

∞ journal intime
ÂGE: vingt deux ans
RP : close, une autre fois !
RELATIONS:

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly. Ven 5 Sep - 22:55

Ça y est, tu es des nôtres !
Ta fiche est officiellement approuvée
Le staff de Dirt Road Diary te souhaite officiellement la bienvenue. A présent, tu es validé(e) et tu fais partie des nôtres !
  J'adore ton personnage, un caractère bien à elle, je suis totalement fan je dois dire réserve moi un lien

  Désormais tu peux te rendre la catégorie Gestion des personnages pour demander un logement, un rang, faire recenser ton métier ou même pour créer ta fiche de liens et de rp. De plus, tu peux si tu le désires, aller créer un ou plusieurs scénarios ici en veillant à bien regarder si l'avatar que tu choisis est libre. Si tu as la moindre question à propos du forum, n'hésites pas à mpotter un membre du staff, nous sommes à ta disposition
 

_________________

    ✳ I'm Picky and all the girls I drive them crazy. Vous m’avez reproché de penser que j’avais toujours raison. Et je me suis rendu compte que vous aviez raison. Enfin je pense. Mais va savoir si j’ai raison ! House M.D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


.

MessageSujet: Re: isis. bαby don't run, just kiss me slowly.

Revenir en haut Aller en bas
 

isis. bαby don't run, just kiss me slowly.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DIRT ROAD DIARY :: commencement :: Présentations :: validées-